Maudite pluie! lundi, Jan 28 2008 

Finalement, pour cause de pluie, notre expédition au Condoriri (5648 m) a été annulée. C’est vraiment fou comment il pleut cette année. L’état d’urgence a été déclaré la semaine dernière due aux nombreux glissements de terrains, inondations et morts qu’il y a eu dans les derniers jours. Mais bon, j’ai pu me reposer, aller aux Alasitas et terminer de trier certaines photos. En fin de semaine prochaine : Carnaval!

Publicités

Mes vœux boliviens jeudi, Déc 6 2007 

Non que je veules vous taquiner mais dans une semaine (vendredi 14 décembre) ce sera pour moi le début des vacances. En effet, dans une semaine je partirai pour Cuzco au Pérou afin de rejoindre ma douce moitié qui arrivera samedi 15 décembre. Nous passerons ainsi près de 3 semaines ensemble lors de la période des fêtes.

Ainsi, comme je serai loin de mon clavier pour un certain temps (je serai dès plus occupé d’ici le début de mes vacances) je désire profiter de l’occasion pour vous offrir mes vœux boliviens de Noël et de Bonne année. Certes je vous souhaite l’habituel bonheur, santé et prospérité mais, à ce dernier voeu, j’aimerais spécifier prospérité du cœur et de l’esprit. Pourquoi cette spécification? Car je trouve que bien souvent en cette folle période de consommation, nous préférons le matériel à l’essentiel, soit le bien-ÊTRE. Le bien-ÊTRE de nos relations amicales et familiales, le bien-ÊTRE intellectuel, le bien-ÊTRE physique et le bien-ÊTRE de notre environnement, de notre planète. Ne prenez pas ce message comme moralisateur mais bel et bien comme un vœu. Le vœu que tous passent cette période unique de l’année comme un moment de réconfort humain, de réjouissance, de festivité familiale et amicale, comme un temps de repos mérité, comme une pause du stress du quotidien, comme un moment privilégié à la réflexion sur notre société. Sur ce, Joyeux Noël et Bonne année à tous!

De la belle visite s’en vient jeudi, Nov 15 2007 

Comme je reste travailler ici jusqu’au 28 mars 2008 et qu’ensuite je veux rester quelques jours additionnels histoire de profiter au maximum du pays (je compte être de retour au pays vers le 11 avril 2008), moi et ma copine trouvions que ce temps d’absence amoureuse était un peu trop long pour être acceptable. Alors, pour couper le tout en 2, ma douce moitié viendra me visiter durant les vacances de Noël! C’est une excellente nouvelle car nous aurons cette fois-ci 18 jours juste pour nous 2!!! J’ai hâte je suis plus que joyeux. Comme son vol international arrivera à Lima, Pérou, elle prendra ensuite un vol intérieur jusqu’à Cusco et moi j’irai la retrouve là-bas en autobus (Cusco étant à 12 heures d’autobus de La Paz). Nous en profiterons pour visiter ce coin du Pérou et peut-être Machu Pichu si le budget nous le permet (c’est fou comme c’est cher aller voir cette merveille du monde!) et ensuite nous rentrerons ensemble pour continuer nos vacances en Bolivie. Au programme nous avons le Salar de Uyuni, Potosi, Sucre, une ballade sur la rivière à Rurrenabaque, excursion en montagne et ensuite nos 2 semaines risquent d’être terminées. Bref, j’ai vraiment hâte à Noël cette année.

Nous, la montagne et le vent lundi, Sep 17 2007 

Section « Joie de vivre »

Cette fin de semaine nous avons renoué avec nos sorties dominicales de plein air. Alors, pour une 2e fois nous avons marché le Jach’a Huaira (5100m, 700m de déniveler) qui signifie en Aymara « Grand vent » et je peux vous confirmer que la montagne porte bien son nom. Depuis que nous faisons ces sorties c’est le première fois qu’il ventait autant et qui faisait aussi froid (à peu près 4 degré Celsius). Mais malgré le froid, la beauté de la chose est que nous pouvions encore plus profiter de la beauté et de l’immensité des lieux. Lorsque nous nous arrêtions de marcher, le seul bruit que nous entendions était la mélodie de ce vent fouettant de toute sa force les montagnes environnantes. Nous étions alors seul avec le vent et les montagnes. Moment solonnel que nous ne manquerons pas de reproduire le plus de fois possible jusqu’au moment où la saison des pluies nous ne le permettra plus.

D’ailleurs, cette semaine nous avons à notre agenda une petite rencontre afin de planifier nos prochaines sorties qui demanderont davantage de planification soit pour des raisons techniques (location d’équipement et d’un guide) ou temporelles (mobilité, disponibilité, etc.). Dans notre mire, en ordre d’importance, nous avons plusieurs autres sorties d’une demi-journée à 2 jours dans la Cumbre (1 heure de La Paz) afin de nous préparer à nos expéditions de plus grandes envergures. Ensuite dans cette catégorie nous avons le Huayna Potosi (6088m), sommet enneigé avec glacier qui peut se faire en 2 jours et qui est considéré comme l’un des sommets le plus accessible de la Bolivie; le Volcan Sajama (6542m), plus haut sommet du pays mais plus facile que le Huayna Potosi car plus plat; l’Illimani (6439m) (si la température et le temps nous le permettent), sommet beaucoup plus technique qui, quotidiennement, appelle au respect de par son imposante grandeur que nous pouvons contempler depuis La Paz. Le Huayna Potosi se fait certainement mais les 2 autres plus grands sommets seront à voir car plus on s’approche de la saison des plus (décembre à février) plus les conditions de marche seront moins propice aux expéditions.

Section « Annonces »

Sur une autre notre, j’ai à mon agenda cette semaine une rencontre avec un couple d’ami bolivien afin de débuter une collaboration pour l’écriture d’article sur le Bloque du Capitaine Virgil, (Bruno tu vas être content, je pondrai ainsi mon premier billet d’ici très peu de temps) sur la politique de la Bolivie. Ce qui est d’autant plus intéressant c’est que ce couple d’ami est très souvent en désaccord sur bien des sujets de l’actualité. Donc nos articles pourront représenter une meilleure diversité de point de vue. De plus nous voulons baser nos écrits sur de petites recherches afin de doter le tout d’un contenu encore plus solide. Ainsi le tout laisse planer un potentiel très intéressant que nous verrons confirmer (ou non) dans les jours et les semaines qui suivront. Vous saurez très facilement quand apparaîtra un texte sur le Blogue du Capitaine Virgil car la version espagnole, soit la version originale, de nos textes sera publiée sur ce site.

Sur ce, bonne semaine les amis.

Chronique d’un bleuet « outre-terre », Vol. 2, No. 1 mardi, Juil 17 2007 

Mercredi 4 juillet 2007

Salut à tous,

Pour les lecteurs du Mexique ce sera une deuxième expérience de lecture d’aventures rocambolesques et pour les autres et bien ce sera votre baptême! Je vous explique le concept: afin de vous informer tous de ce qui se passe avec moi en Bolivie (si vous ne le saviez pas, je suis ici pour 6 mois pour travailler pour une organisation de développement international) avec le même niveau de détails (je n’aime pas le favoritisme ni la discrimation, alors j’agis en conséquence!), je vous concocterai au cours des 6 prochains mois ces Chroniques d’un bleuet « outre-terre ». Voilà c’est parti aux « Éditions Tremblay bien dégrayé »!

L’accouchement! mardi, Juil 17 2007 

Je pousse, je pousse et voilà mon blog est né!!!!!

Enfin sorti de ma tête, le voilà que par instinct il s’élance sur le Net pour pouvoir vous infomer des faits et gestes d’un bleuet voyageur! Je vous l’avais dit et le voici maintenant réalité, mes chroniques muteront vers ce blog maintenant. Vous aurez même droit à tous mes messages, donc vous pourrez pratiquer votre anglais et votre espagnol!

Mais pour commencer et afin que tout l’historique de mon aventure bolivienne avec lequel commence ce blog soit présente, je retranscrirai le contenu des différentes sections de mes premiers courriels.

Bonne lecture!