Petit mot pour parler très rapidement de 2 sujets qui, dans le premier cas, a attiré mon attention et qui, dans le 2e cas, me fascine quotidiennement malgré son aspect anodin pour plusieurs. Commençons:

Cholita

Qu’est-ce qu’une »Cholita »? C’est, très grossièrement, les femmes qui s’habillent de manière traditionnelle et qui porte, de manière générale, le chapeau melon. Si vous allez voir mes photos de vacances avec Geneviève sur mon Facebook vous trouverez une belle photo de Cholita à la couverture de cet album photo. Mais ce qui m’amène à vous parler des Cholitas c’est que je me suis demandé un jour « Comment devient-on une Cholita? ». La réponse fut très simple et fut celle-ci: anciennement les Cholita était les femmes d’origine autochtone ou métissée mais avec de très forte traditions autochtones dans leur famille. Aujourd’hui par contre, être Cholita est bien vu (il y a même un concours « Miss Cholita ») et certaines femmes décident tout simplement de devenir Cholita car elles ont les traits indigènes (j’ai pas encore vu une Cholita avec des traits espagnoles!) et parce qu’elle s’habille de manière traditionnelle. De plus, petit fait intéressant à noter, durant la fête du Gran Poder (fête qui ressemble à la rentrée universitaire, voir photos sur Facebook, mais qui est organisé davantage par les commerçants) les Cholita dépensent des milliers de bolivianos afin de s’acheter ou se confectionner des vêtements et bijoux très chics pour aller danser dans les rues… et aussi pour faire la fête (lire se saouler!). Du moins c’est ce qu’on m’a expliqué.

Guerre du Pacifique

La guerre du Pacifique opposa de 1879 à 1884 le Chili à la coalition Bolivie-Pérou. Le résultat de la guerre fit perdre à la Bolivie son seul accès maritime au Pacifique et fit perdre au Pérou la province de Tarapacá (source: Wikipédia). Donc, grâce à un calcul très savant on arrive à la conclusion que l’événement s’est passé exactement il y a 123 ans. Ceci dit, à tous les matins lorsque j’écoute les nouvelles de tout le réseau national de Pan América (station de radio donnant des nouvelles en continu une bonne partie de la journée et qui, à 7h30 le matin, se connecte à tous le réseaux du pays) je peux écouter un appel de la « Mar Pacifico » aux Boliviens. En bref, le très court message (à peu près 40 secondes) mais très clair évoque les usurpateurs (mais sans nommer le Chili) qui ont volé l’accès bolivien à la mer, et ce sur fond de fanfare militaire. Donc, même si la Bolivie a perdu cette partie de ce territoire il y a plus de 120 ans, la radio et la population en générale perpétue cette mélancolie. Ça me fascine à tous les matins!

Publicités